Los angeles, USA

Road trip dans l’Ouest Américain : itinéraires & infos ➡️Californie, Nevada, Arizona 🇺🇸

Un rêve d’enfance, des étoiles plein les yeux et un voyage au souvenir impérissable: l’Ouest américain .  Je vous emmène aujourd’hui avec moi, ou plutôt nous, puisque j’ai eu l’occasion d’effectuer ce voyage avec mon ami Mathieu, et je vais tout vous dévoiler sur nos préparatifs, notre budget, quelques conseils

Road trip dans l’ouest américain

Ce voyage c’était un de mes rêves d’enfance, j’ai voulu préparer suffisamment en amont pour ne rien louper, on avait seulement 2 semaines top chrono, ce qui est très peu pour visiter tout ce que je voulais voir; mais ça nous donne une bonne occasion de revenir et de prendre notre temps. L’idée, c’était de profiter et de rester un peu à Los Angeles et San Francisco, puis de pouvoir admirer la somptuosité des panaromas des canyons, mais également de se balader dans la forêt de Sequoia géants.

Les préparatifs

Pour préparer ce voyage, je me suis servie de mon arme d’organisation fatale Evernote, et de google maps. Mathieu m’a laissé carte blanche pour le voyage, donc je me suis occupée de l’itinéraire et il a validé ensuite pour voir si ça lui convenait, niveau trajet, budget et activités, comme on habite à quelques milliers de kms l’un de l’autre, c’était plus facile de faire ainsi.

itineraire-complet-usa-voyage

On avait déjà réservé le billet d’avion de Mathieu avant de finaliser notre itinéraire pour des questions de prix. Après réflexion, c’était plus logique de commencer par San Francisco, comme on ne voulait pas de voiture sur place. Mathieu avait déjà pris son billet aller-retour Paris-Los Angeles, donc on a décidé de se rejoindre à Los Angeles, de passer une nuit là-bas à se reposer avant de reprendre un avion le lendemain matin direction San Francisco.

On est donc rester 3 jours à San Francisco, à découvrir Haight ashbury, traverser le golden gate à pied, visiter la fameuse prison d’Alcatraz, s’émerveiller devant le musée des beaux-arts…

Les endroits clés de San Francisco :

goldengatebridge

Lors d’un prochain voyage à San Francisco, je ferais également ces points de vue :

Jour 5: on récupère notre voiture de location et on commence notre road-trip.

San Francisco – Silicon Valley – Three rivers (4h23min)

La route se poursuit dans la nuit tombée et c’est là que les choses se gâtent, on devait normalement aller à Three Rivers, où on avait réservé un hôtel, et partir le lendemain matin en trek dans la forêt de séquoia géants. Malheureusement, le matin on a pris du retard parce qu’on a loupé la 1ère visite guidée du campus, donc on a attendu jusqu’à 15h30, et sur la route on est tombé dans une tempête de pluie (le risque de partir en début d’année).

  1. Conduire dans un nouveau pays, c’est une chose.
  2. Dans une tempête de pluie, c’en est une autre
  3. Avec Mathieu qui vient tout juste d’avoir son permis, je pense qu’on avait le goût du risque 😅, mais il s’en ai très bien sorti, on a même réussi à coordoner une action allumage d’essuis glace et déviation d’aquaplanning à deux. Plus de peurs que de mal.

Bref, à ce moment-là, je me décide de vérifier mes mails, et j’avais reçu quelques heures plus tôt une annulation de notre trek prévu en forêt parce qu’une tempête de neige, s’était abattue sur la forêt de séquoia géants.

Courageux mais pas téméraires, on a décidé que c’était pas très sérieux de se rendre là-bas, donc solution de secours à trouver dans l’urgence et la fatigue pour savoir dans quelle ville s’arrêter, trouver un nouvel hôtel décent etc.

Tulare fut notre solution de secours: en plus il y a un super outlet, où on a pu traîner le lendemain matin juste avant de reprendre la route.

Three rivers – Tulare – Las Vegas

threerivers-lasvegas-map

Sur cette portion de route, on a juste fait un stop à Barstow qui est sur la route 66, dont on a un peu ressenti l’ambiance route 66, puis on poursuit notre route vers Las Vegas. Je voulais voir Seven Magic Mountains, mais en arrivant là-bas, dans la nuit noire, il n’y avait rien d’autres qu’une voiture de police, on a donc poursuivi la route vers Las Vegas.

lasvegassign

On a un peu ‘visité’ Las Vegas le soir même, en se déplaçant en uber, on a brièvement tenté notre chance au casino, et on a fini par revenir voir ce fameux panneau, manqué en arrivant dans la ville. Le lendemain matin, on avait prévu de visiter le Neon Museum, je vous le recommande, c’était très instructif sur différentes techniques de marketing, mais également sur l’histoire de Las Vegas. Il faut réserver en amont, il y a plusieurs visites par jour et même de nuit, j’avais lu sur tripadvisor que celle de nuit ne valait pas trop le coup, comme la plupart des néons ne fonctionnent plus.

neonmuseum

Las Vegas – Monument Valley

Après la visite du Neon Museum, on reprenait la route direction Monument Valley, un des paysages que je ne voulais absolument pas râter.

itineraire-usa-voyage-lasvegas-monumentvalley

Là pour le coup, j’avais très mal calculé mon coup…  Dans mon imaginaire, le soleil se couchait beaucoup plus tard que ça, mais je n’avais pas non plus pensé au décalage horaire entre les deux états.

Nous sommes donc partis de Las Vegas, et au lieu de prendre la route au nord du grand canyon, on a pris la route au Sud, on est tombé sur un des barrages les plus grands du monde, dont on nous avait parlé au musée des Néons, Hoover Dam.

On est finalement arrivé dans la nuit noire à Monument Valley. Grosse déception pour moi, mais très bonne raison pour revenir 😅.

Monument Valley – Page – Grand Canyon – Flagstaff

En ayant râter le coucher du soleil, je me suis dit qu’on aurait peut-être de la chance avec le lever du soleil…

C’était sans compter qu’on avait réservé un vol en avion au-dessus des canyons à Page et qu’on a du se lever plus qu’aux aurores pour pouvoir s’y rendre et être à l’heure. Grosse erreur de mon côté, si vous prévoyez de faire cela, prévoyez plus de temps pour bien profiter du lever et/ou coucher du soleil et prévoir les éventuels retards. C’est en forgeant qu’on devient forgeron comme ils disent.

Le vol en avion était assez drôle, on a assisté à un double atterissage que vous pouvez voir dans la vidéo, j’ai tellement ri. La vue était à couper le souffle.

Petite note: la plupart des choses que le pilote nous montrait était à droite de l’appareil, et nous ne sommes pas repassés au-dessus des plus beaux points, comme le horseshoe bend par exemple, pour que les personnes à gauche puissent les voir.  Je vous conseille donc de demander au pilote peut-être avant de choisir votre place pour avoir le meilleur point de vue. Après évidement, il doit répartir le poids dans l’avion donc pas sûre qu’il vous le dise, mais qui ne tente rien.

Cependant, la vue du horshebend vous l’aurez en également y allant directement. C’était comme je l’avais imaginé, une grosse claque, somptueux, magnifique, il n’y aura pas assez d’adjectifs pour décrire ce que j’ai ressenti.

horseshoebend

Le lower antelope canyon était aussi impressionant, et la guide amérindienne que nous avons eu été tellement passionante et drôle. Il y avait visiblement plein d’animaux cachés dans les roches du canyon ahah.

antelopecanyon

Après notre réveil super matinal, et nos petites émotions dans les canyons, on a décidé que finalement enchaîner avec le grand canyon était une mauvaise idée, donc on a repris la route direction Flagstaff pour passer la fin d’après-midi et nuit. Flagstaff c’est vraiment une ville super mignonne entouré de montagnes, le motel qu’on avait choisi nous offrait une magnifique vue sur les montagnes.